La rémunération de l’éducateur spécialisé

  • La rémunération de l’éducateur spécialisé

L’éducateur spécialisé gagne en moyenne 1500 euros en début de carrière. Il peut travailler dans le secteur public comme fonctionnaire ou privé, en tant que salarié, dans une association ou une fondation.

Lorsqu’un éducateur travaille dans la fonction publique, son salaire est moins élevé que dans le secteur privé.

En fin de carrière, un éducateur peut espérer une rémunération autour de 2400 euros dans le secteur public et de 2900 euros dans le privé.

Vous cherchez à préparer le concours d'éducateur ? Cours Minerve peut vous aider efficacement à obtenir votre concours d'entrée en école. Demandez à recevoir une documentation gratuite ! Etudiez de chez vous à votre rythme et sans contrainte !

Le statut de l’éducateur spécialisé

Le statut de l’éducateur spécialisé dépend de la nature de l’établissement, dans lequel il exerce.

On distingue un éducateur spécialisé dans le secteur public qui, en tant que fonctionnaire, dépend du statut général, qui définit les droits et obligations de chaque agent et un éducateur spécialisé dans le secteur privé, qui est soumis au Code du Travail.

L’éducateur spécialisé peut exercer en tant que fonctionnaire dans des structures de collectivités locales, qui dépendent des trois fonctions publiques.

  • La fonction publique territoriale, avec des établissements ou services à tous les maillages territoriaux : commune, communauté de communes, conseil départemental, conseil régional comme les éducateurs de rue qui font de la prévention spécialisée dans les quartiers sensibles, foyers de l'enfance, les établissement d’accueil d'urgence et les services de l'aide sociale à l'enfance (ASE).
  • La fonction publique d’Etat : structures dédiées au handicap, les CHRS, les établissements relevant de l'Education Nationale et les services de protection judiciaire de la jeunesse (PJJ).
  • La fonction publique hospitalière : hôpitaux, long séjour, psychiatrie, pédiatrie.

Le traitement d’un fonctionnaire est basé sur la grille indiciaire, en fonction de son grade et de son échelon.

L’éducateur spécialisé gravit des échelons, selon sa notation lors de son entretien annuel et de son ancienneté. A ce salaire, s’ajoutent des primes et des indemnités.

L’éducateur spécialisé peut également travailler dans un établissement privé, en tant que salarié. Il peut exercer sa profession dans une association, une clinique, une fondation ou un établissement privé de santé à but non lucratif.

Le calcul de la rémunération se fait sur la base de la valeur du point et de l’indice donné dans la convention collective dont le professionnel dépend.

Dans la filière sociale éducative, l’éducateur est rattaché en général :

  • La convention collective nationale des etablissements privés d'hospitalisation, de soins, de cure et de garde à but non lucratif du 31 octobre 1951.
  • La convention collective nationale de travail des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées du 15 mars 1966.
Accessible sans diplôme
Besoin d'être guidé ?
Demandez à être contacté par un conseiller Cours Minerve par téléphone pour étudier votre situation et recevoir une documentation

Les évolutions de carrière
Les évolutions de carrière éducateur spécialisé

Un éducateur spécialisé a l’avantage, au cours de sa carrière de pouvoir exercer auprès d’un public différent : maisons d’accueil spécialisée, foyer de vie, foyer d’hébergement, institut médico-éducatif (IME)... Le but est de faciliter l’insertion de personnes handicapées ou inadaptées dans la société ou dans la vie professionnelle. Contrairement à d’autres métiers, une grande mobilité professionnelle est possible.

Avec l’ancienneté et l’expérience, l’éducateur spécialisé peut avoir des perspectives de prise de responsabilités. Il peut passer le Caferuis (certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsable d'unité d'intervention sociale), pour devenir chef de service. Le certificat se décroche suite à un cycle de 2 ans en formation continue. Le salaire en début de carrière tourne autour de 2500 euros.

Complet, ce poste assure la gestion et la coordination d’un service. Garant des pratiques professionnelles, le chef de service doit établir le planning des intervenants (éducateurs spécialisés, AES…) et vérifier les transmissions écrites des professionnels.

Suite au poste de chef de service, le professionnel peut devenir directeur d'établissement en passant le Cafdes (certificat d'aptitude aux fonctions de directeur d'établissement ou de service d'intervention sociale) pour un salaire de 2800 € en début de carrière.

Les conditions de travail de l’éducateur spécialisé
Conditions de travail éducateur spécialisé

Les éducateurs doivent s’adapter à des horaires extrêmement changeants, ce qui peut rendre les conditions de travail difficiles et la conciliation avec la vie familiale.

S’ils peuvent avoir des horaires type de 8/17 heures cinq jours par semaine, ils peuvent commencer dès 6 heures ou travailler jusqu’à 22 heures.

Les horaires sont établis par semaine, quinzaine ou par mois, par le chef de service. Les horaires “de coupe” sont fréquents dans certaines structures.

Aujourd’hui, le métier d’éducateur spécialisé est porteur en terme d’emploi. Avec un concours prisé, cette profession attire les jeunes titulaires du baccalauréat, les personnes en reprise d’études ou les professionnels en recherche d’évolution de carrière.

Dans les années à venir, de nombreux postes seront à pourvoir car le secteur social sera le premier domaine professionnel avec un rythme de 40 000 recrutements par année.

Votre expert du secteur social

Durée de la préparation, méthodologie, mode d’évaluation, facilités de paiement en fonction de votre budget … EN SAVOIR PLUS