Le concours d’éducateur spécialisé

  • Le concours d’éducateur spécialisé

Le concours est accessible avec le baccalauréat. Il comprend une épreuve écrite d’admissibilité et des épreuves orales d’admission. Il nécessite une préparation.

Le concours d’éducateur est sélectif, ce qui implique que bon nombre de personnes le passent plusieurs fois, avant son obtention.

Il est important de prévoir en parallèle une inscription à la faculté de psychologie, une recherche d’emploi dans le secteur éducatif ou/et du bénévolat en lien avec le secteur dans lequel le futur professionnel envisage d’intervenir.

Vous cherchez à préparer le concours d’Educateur spécialisé ? Cours Minerve peut vous aider efficacement à obtenir votre concours d'entrée en école. Demandez à recevoir une documentation gratuite ! Etudiez de chez vous à votre rythme et sans contrainte !

L’accès et la préparation au concours d’éducateur

Le concours d’éducateur est accessible aux titulaires du baccalauréat ou d’un diplôme équivalent, comme le DAEU (Diplôme d'Accès aux études universitaires).

Que faire quand on n’a pas le bac ? Il est possible de passer l’examen de niveau DRJSCS (Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale), à condition d’avoir au moins 20 ans et 24 mois d’activité salariée ou plus de 24 ans.

Cet examen comprend 3 épreuves écrites de français : une dissertation, une étude de texte et un QCM d’actualité. Une attestation de réussite est fournie aux candidats ayant réussi les épreuves.

Peut-on s’inscrire au concours en tant que bachelier ? Il est possible de passer les épreuves du concours en terminale. Toutefois, l’entrée en institut de formation ne sera possible que si le candidat obtient son baccalauréat.

Le baccalauréat n’est pas le seul diplôme pour passer le concours. Ce dernier est ouvert à des professionnels du secteur social :

  • Les titulaires d’un diplôme de niveau IV comme le diplôme d'État de moniteur-éducateur ou de TISF (technicien d'intervention sociale et familiale).
  • Les titulaires du diplôme d'AES (accompagnant éducatif et social) avec 5 ans d’expérience.

Pour réussir le concours du DEES, il est important de miser sur une solide préparation, qui doit s’effectuer plusieurs mois à l’avance. Il est possible d’opter pour une préparation à distance, avec un organisme de formation.

De plus en plus d’écoles proposent l’envoi des cours directement par email et un soutien en visioconférence, pour poser toutes ses questions. Il convient également d’investir dans des ouvrages (mémo-fiches, guides pratiques, annales), qui permettent de revoir des notions fondamentales pour l'épreuve écrite et avoir des conseils pour les épreuves orales.

Les candidats doivent se tenir au courant de l’actualité politique, économique et sociale, par le biais des revues spécialisées et de la presse.

L’inscription au concours est une démarche administrative rigoureuse. En général, elle s’effectue soit au dernier trimestre, soit en début d’année, pour un passage des épreuves vers mars ou avril.

Il est obligatoire de remplir le dossier d’inscription de façon lisible, avec toutes les pièces jointes. Un dossier rendu incomplet ou hors délai sera automatiquement rejeté.

Accessible sans diplôme
Besoin d'être guidé ?
Demandez à être contacté par un conseiller Cours Minerve par téléphone pour étudier votre situation et recevoir une documentation
L’épreuve écrite d'admissibilité
Concours éducateur spécialisé

Subdivisé en plusieurs parties, l’épreuve écrite est la première étape du concours d’éducateur. Elle permet d’évaluer les capacités d'analyse, de synthèse et d'expression écrite du candidat. L’obtention de la moyenne permet d’accéder aux épreuves d’admission.

L'épreuve écrite peut varier selon les instituts de formation, organisateurs du concours. Le candidat peut être évalué sur :

  • Un résumé de texte. Le candidat doit réduire la longueur de façon neutre et logique. Des questions peuvent être posées sur son point de vue personnel.
  • La synthèse de documents. Le candidat doit structurer et établir un plan hiérarchisé pour faire ressortir les problématiques et les idées des documents.
  • Le commentaire de texte. Le candidat doit commenter le texte dans le sens où il doit y ajouter son point de vue personnel, de façon organisée.
  • La dissertation. Complexe, cet exercice est basé sur une problématique, que le candidat doit développer et ajouter sa réflexion personnelle.

Peut-on être dispensé d’épreuve écrite ? Seuls les candidats titulaires d'un diplôme d’Etat de niveau III, comme le DEASS (Assistant de service social), le DECESF (Conseiller en économie sociale familiale) ou le DEETS (Educateur technique spécialisé) sont dispensés de l'épreuve d'admissibilité et accèdent directement aux épreuves d'admission.

Les épreuves orales d’admission
Oral concours éducateur spécialisé

Si le candidat obtient 10/20 ou plus à l'épreuve écrite, il peut accéder aux épreuves orales d'admission. Elles se déroulent devant un jury enseignant et professionnel.

Le but est d’évaluer la motivation, le potentiel et les capacités de chaque candidat, afin de voir si le profil correspond bien à la profession d’éducateur spécialisé. Le jury vérifie que le projet professionnel du candidat est cohérent.

La première étape des épreuves orales est l’entretien individuel de motivation, au cours du duquel le candidat s’exprime sur son parcours scolaire, professionnel, sa volonté de travailler dans le secteur social et son ambition de devenir éducateur spécialisé. Il peut être suivi par un entretien individuel avec un psychologue, pour évaluer les aptitudes au métier.

De plus en plus d’instituts de formation proposent une épreuve collective. Elle permet de tester le positionnement du candidat dans le groupe et sa capacité à travailler en équipe.

Difficile, cette étape nécessite de prendre la parole de façon pertinente, sans la monopoliser et d’avoir une bonne qualité d’écoute.

Votre expert du secteur social

Durée de la préparation, méthodologie, mode d’évaluation, facilités de paiement en fonction de votre budget … EN SAVOIR PLUS