Le guide pour devenir éducateur

L’éducateur est un travailleur social spécialisé dans l’inadaptation (Éducateur Spécialisé ES) ou dans le secteur de la petite enfance (Éducateur de Jeunes Enfants EJE).

De nos jours, environ un million et demi d’enfants, d’adolescents et d’adultes présentent des troubles psychiques, un handicap ou des difficultés d’insertion professionnelle.

L’éducateur permet à ces personnes de maintenir leur autonomie et de surmonter leur difficultés, afin d’obtenir une meilleure intégration dans la société.

educateur social

Pour les enfants âgés de 18 mois à 7 ans, l’éducatrice de jeunes enfants intervient pour favoriser l’épanouissement et le développement des enfants pendant l’absence des parents.

L’éducateur est un travailleur du quotidien. Présent en permanence ou de manière régulière, il intervient dans les gestes de la vie quotidienne des usagers. Son objectif est de restaurer et préserver l’autonomie des personnes dont il a la charge.

Le site devenir éducateur donne des informations claires et précises sur les différentes spécialités de ce métier : insertion par le travail, handicap, petite enfance.

Quelles sont les différentes spécialisations dans le métier d’éducateur ?

Éducateur est une profession qui regroupe plusieurs disciplines en fonction de la spécialisation choisie :

1/ L’éducateur spécialisé

Après avoir suivi une formation et obtenu son diplôme, l’éducateur spécialisé est doté des compétences nécessaires pour :

  • Etre confronté à des individus ayant des problèmes d’insertion, familiaux, psychologiques et/ou sociaux et accompagner les adolescents rebelles, perturbés de leur vécu et en manque de repères. Ainsi, à travers des échanges ou confidences, une relation de confiance s’établit.
  • Encadrer au quotidien, un public ayant un handicap physique ou psychique, des troubles comportementaux

Confronté à des situations souvent complexes, l’éducateur spécialisé doit être doté de persévérance, patience, d’écoute et d’une grande polyvalence.

2/ L’éducatrice de Jeunes Enfants

Profession essentiellement féminine, l’éducatrice de jeunes enfants est la spécialiste de la petite enfance. Son rôle principal est de prendre en charge l’enfant dans sa globalité et ainsi de stimuler le développement intellectuel de l’enfant, artistique, …, à travers différentes activités.

3/ L’éducateur technique spécialisé dans les ESAT

Il contribue à l’intégration sociale et à l'insertion professionnelle des personnes en souffrance psychique ou physique, inscrits dans un processus d’insertion ou de réinsertion, dans des secteurs comme les espaces verts, la menuiserie, l’horticulture, l’imprimerie et même le secrétariat.

Quelles sont les conditions pour devenir éducateur ?

Le concours pour devenir éducateur est considéré comme l’un des plus difficiles du secteur paramédical. Suivant la spécialité choisie par le candidat, les épreuves du concours sont différentes et demandent d’excellentes qualités relationnelles et d’écoute.

1/ Le concours pour devenir éducateur spécialisé

La formation d’éducateur spécialisé n’est accessible uniquement aux candidats remplissant les conditions d’obtention de ce diplôme. Ainsi, il faut être titulaire soit :

  • Du Baccalauréat de l’enseignement du second degré
  • D’un Diplôme d’Accès aux Études Universitaires (DAEU)
  • D’un titre français admis en dispense du Baccalauréat
  • D’un titre étranger de niveau Baccalauréat sur décision du Président de l’université
  • Du Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) et avoir exercé durant cinq années dans l’emploi concerné
  • Du Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Aide Médico-Psychologique et avoir exercé cinq années dans l’emploi correspondant.

Ce concours se compose de 2 épreuves :

- une épreuve écrite d’admissibilité

Cette partie comporte un devoir de français (dissertation, note de synthèse, résumé,...). Peuvent s’y ajouter des tests psychotechniques (mastermind, tests de raisonnement, de logique,...) et un questionnaire à choix multiples de culture générale sur les thèmes d’actualité sanitaires et sociaux.

Pour pouvoir passer cette première étape de la sélection, il est demandé à chaque candidat d’avoir de bonnes qualités rédactionnelles, ainsi qu’une très bonne connaissance en culture générale.

- une épreuve d’orale d’admission

Généralement, cette épreuve se déroule en deux entretiens :

  • Un travail de groupe pour évaluer précisément les capacités du candidat à travailler en équipe
  • Un entretien avec un psychologue et un professionnel pour déterminer la motivation et le projet professionnel de ce dernier

A l’issue de l’épreuve d’admission, un classement des candidats est effectué, en prenant en compte ou non les résultats de l’écrit (selon les instituts de formation).

Pour exercer cette profession, il faut obtenir après la formation dispensée, le Diplôme d’Etat d'Educateur Spécialisé (DEES) de niveau III, délivré par le Ministère du Travail, des Relations Sociales et de la Solidarité.

Bien que ce diplôme se prépare pendant trois années après le Baccalauréat ou une année après le DUT (Diplôme Universitaire de Technologie), ce diplôme d’Etat n’est reconnu qu’au niveau Bac+2.

2/ Le concours pour devenir éducateur de jeunes enfants

Pour intégrer la formation d’Educatrice de Jeunes Enfants, il faut impérativement que le candidat soit titulaire de l’un des diplômes suivants :

  • d’un Baccalauréat ou justifier de sa possession lors de l’entrée en école
  • d’un titre admis en dispense du Baccalauréat pour la poursuite des études dans les universités
  • d’un Diplôme d’Accès au Études Universitaires
  • du Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Puériculture, du Certificat d’Aptitude Professionnelle de la petite enfance, du Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Aide Médico-Psychologique ou du Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Vie Sociale et justifier de trois années d’expériences professionnelles dans le secteur de la petite enfance.

Le concours d’éducateur de jeunes enfants se compose de 2 épreuves :

- une épreuve écrite d’admissibilité :

Cet examen permet de vérifier les aptitudes à l’expression écrite, les capacités de synthèse et d’analyse des candidates (résumé de texte, questionnaire de culture générale, analyse de texte et questions, rédaction sur un sujet de culture générale, tests psychotechniques).

- une épreuve orale d’admission :

Entretien avec un professionnel pour évaluer la motivation de la candidate à l’exercice de la profession d’éducatrice de jeunes enfants pendant trente minutes Entretien avec une psychologue pour appréhender le profil de la personnalité du candidat pendant trente minutes.

Le diplôme d’éducateur de jeunes enfants (DEEJE) est obligatoire pour exercer cette profession.

Ce diplôme se prépare en 27 mois après l’obtention du concours, dont 9 mois de stages cliniques. Le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA) et une expérience auprès de jeunes enfants sont vivement recommandés.

3/ Conditions pour devenir éducateur technique spécialisé

Pour accéder à la formation d’éducateur technique spécialisé, le candidat doit être titulaire de l’un de ses diplômes :

  • Etre titulaire d’un Brevet ou Baccalauréat Professionnel de Technicien
  • D’un diplôme de l’enseignement technologique
  • De justifier obligatoirement de trois années d’expériences professionnelles.

La profession d’éducateur technique spécialisé se distingue par une double polyvalence.

Profession essentiellement masculine, ce spécialiste de l’adaptation et de la réadaptation professionnelle des jeunes ou adultes handicapés transmet ses compétences professionnelles et les forment à un métier dans des domaines différents tels que la menuiserie, la comptabilité, la cuisine, l’horticulture, par exemple.

Le CAFETS (Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Educateur Technique Spécialisé) est le véritable sésame pour travailler en tant qu’éducateur technique spécialisé. La formation dure trois années et elle ne peut se faire qu’en cours d’emploi, car seules les personnes exerçant déjà une activité d’enseignement technique sont retenues.

Quelles sont les structures employant les éducateurs ?

Chaque éducateur peut aussi bien travailler dans des structures spécialisés publics ou privés telles que par exemple :

L’éducateur spécialisé intervient dans différents secteurs :

  • Aide Sociale à l’Enfance (ASE) : établissement social ou médico-social spécialisé dans l’accueil temporaire de mineurs, foyer de l’enfance, centre éducatif renforcé, …
  • Handicap : institut médico-éducatif, services de soins spécialisés à domicile, foyer d’accueil spécialisé, …
  • Prévention spécialisée : club de jeunes ou de prévention (délinquance)
  • Urgence et précarité : foyer d’hébergement d’urgence, centres de soins spécialisés pour personnes alcooliques ou toxicomanes, foyers municipaux, …
  • Psychiatrie : hôpitaux de jour (autistes, psychoses,...), foyer d’accueil pour personnes schizophrènes, ...

Les lieux d’exercice de l’éducatrice de jeunes enfants sont multiples

Un grand nombre d’éducatrices de jeunes enfants travaillent dans les structures d’accueil de la petite enfance (crèches, halte-garderies).

Elle peut exercer auprès d’enfants malades dans les maisons de cure et de convalescence et dans les hôpitaux.

L’éducatrice de jeunes enfants peut s’occuper également d’enfants souffrant de difficultés sociales ou d’un handicap : protection maternelle infantile, centres médico-psychologiques, foyers de l’enfance, …

L’éducateur technique spécialisé exerce sa profession auprès de personnes inadaptées ou handicapées : ateliers protégés, entreprises d’insertion et ESAT (Établissements et Services d’Aide par le Travail).